· 

Biométrie alaire; L'Abeille Noire

Le temps plus maussade et le travail moindre au rucher de la saison nous permettent de continuer notre sélection de colonies pour déterminer les futures reproductrices. La biométrie alaire et une de ces méthodes.

 

En sélection moderne, la biométrie morphologique de l'abeille noire, Apis mellifera mellifera est une étape obligatoire pour déterminer le degré de pureté de nos raceuses ou au contraire mettre en évidence une hybridation.

Après avoir constaté différents traits de caractères ou cours de la saison pour la descendance d'une reine; adaptation, bon hivernage, couvain organisé typique d'une abeille noire, cercle de pollen juste au-dessus du couvain et en dessous d'une couronne de miel, peu de couvain pour une forte population, résistance aux maladies, économie des réserves, ardeur au travail même par temps de pluie, résilience par rapport aux excès du climat, .... Toutes des caractéristiques constatables très facilement en approchant les ruches et en les ouvrant, nous allons plus loin dans l'investigation.

 

Nous allons plus loin dans l'investigation en examinant 3 autres critères primordiaux :

- La couleur : les tergites abdominaux des abeilles ouvrières seront bien noirs, peu de jaune peut apparaitre et que sur un petit pourcentage de la population (chez nous, le jaune est une clause d'exclusion pour sélectionner une reproductrice).

- La largeur du tomentum : une bande poilue très étroite sur le quatrième tergite abdominal.

- La pilosité du cinquième tergite abdominal.

- L'agressivité : douceur, tranquillité, tenue du cadre, sont des caractères recherchés dans notre sélection. Frédéric vous en parle ici.

 

Lorsque les précédents critères d'attention sont considérés comme positifs nous pouvons commencer à nous intéresser à la science de la biométrie alaire. Un échantillonnage de 30 abeilles par colonie à examiner sera nécessaire pour faire l'analyse. Nous suivons le protocole enseigné par Frédérick Bierlier, Administrateur chez Mellifica. Nous tenons à le remercier pour sa patience et ses compétences en la matière, qui a su nous enseigner les bases de cette science. Après collage de ces ailes sur un transparent, les ailes seront scannées en haute résolution. Ensuite, divers points seront cliqués pour que le programme informatique donne le résultat d'analyse. Les plus anciens d'entre nous se souviendront peut-être qu'avant, nous fixions les ailes dans une dia et les projetions sur écran blanc avant de faire des mesures et calculs suivant des formules définies et moyennes. Le travail est un peu plus rapide actuellement, cependant, il reste chronophage et nous ne pouvons nous permettre ces analyses qu'en cette période.

 

Viendra enfin le temps de faire analyser les colonies restantes par l'ADN mitochondrial et/ou nucléaire afin de bien déterminer si nous sommes sur une lignée maternelle M (lignée M = Apis mellifera mellifera, abeille noire européenne).

Écrire commentaire

Commentaires: 0