· 

Rassemblement des nuclei; L'Abeille Noire

Avec la fin de l'été et le début de l'automne, les nuclei se vident de leur reines, celles-ci étant introduites dans les ruches de production chez nous, chez d'autres apiculteurs pour leur rucher.

Tous ces nuclei sont bien peuplés d'abeilles, de couvain, de provisions. Il serait triste de les laisser livrées à elles-mêmes, orphelines, attendant de crever. Quel genre d'apiculteur serions-nous si nous laissions faire cela ?

Nous rassemblons donc tous les cadrons de ces nuclei pour en faire des colonies qui passeront l'hiver sans souci.

Pour ce faire, nous constituerons ces unités tels qu'expliquées ci-après.

Nous placerons un plancher, muni de trous d'aération. Par-dessus un y aura trois corps de ruchette qui se superposeront.

Chaque corps va accueillir 18 cadrons, soit l'équivalent de 6 nuclei ; un nuclei est constitué de 3 cadrons. Dans les deux corps inférieurs sont placés les cadrons contenant beaucoup de couvain, dans le corps supérieur, nous y placeront les cadrons pourvus de réserves, miel et pollen. Les cadrons les plus vieux ou mal construits seront refondus, pour récupérer la cire.

Quand je peuple une ruchette telle que celle-là, je fais le rassemblement de 54 cadrons en une opération, toutes les abeilles de ces nuclei se mélangent toutes ensemble, il n'y a pas de bagarres entre elles. Quand la ruchette est constituée, je place une reine marquée en cagette sur le dessus des cadrons et ensuite un plateau couvre cadre et un nourrisseur pour compléter les réserves avec du sirop de sucre que les abeilles emmagasineront dans les cadrons. Bien sûr, il faut aussi traiter ces nuclei contre le varroa.

En quelques heures / jours, ces petites unités individuelles se rassemblent autour de la reine pour ne former qu'une seule colonie.

Ces colonies seront regroupées par trois en alternant les entrées. Viendra sur le haut, un coussin bien isolant et un toit en zinc pour protéger ces colonies des feuilles, de la pluie, de la neige, de la grêle et les conduire jusqu'au printemps.

Écrire commentaire

Commentaires: 0