· 

Derniers nuclei de l'année; L'Abeille Noire

Les derniers essaims et nuclei contenant de jeunes reines reviennent de Virelles en vue de l'hivernage ou de leur placement en colonies. 

La saison d'élevage se termine tout doucement. Il est à présent temps de rapatrier les dernières colonies constituées il y a un mois avec 4 à 5 cadres de couvain et provisions et une cellule royale prête à naître issue de l'élevage d'une de nos meilleures colonies. En attendant la fécondation et ponte de la reine constatée déjà la semaine passée, nous avons traité contre le varroa. Un traitement à base d'acides organiques qui est très efficace quand il n'y a pas de couvain operculé. Quand ces essaims seront en place dans le rucher d'hivernage, nous complèterons les provisions à l'aide d'un sirop lourd.

Le taux de fécondation de cette dernière série de reines a atteint 88%. C'est un très bon résultat par rapport au reste de l'année. Sur les parois avant des ruchettes, vous pourrez constater que les abeilles profitent à fond de ces belles et rares journées ensoleillées pour ramener beaucoup de pollen. Celui-ci sera transformé en "pain des abeilles" (pollen qui subit un fermentation lactique dans les rayons, boostant la digestibilité des protéines du pollen), afin d'élever de nombreuses abeilles d'hiver qui vivront en moyenne 180 jours, permettant à la colonie de passer la mauvaise saison et de reprendre au printemps les nouvelles activités.

Quant aux reines dans les petits nuclei, elles vont servir à remplacer les reines vieillissantes ou défaillantes dans les ruches de production de nos rucher ou partiront chez d'autres apiculteurs qui ont besoin de replacer les leurs. Introduire une reine en septembre ou octobre est un pari quasi gagnant à chaque coup. Les abeilles ouvrières étant moins difficiles envers une étrangère à leur colonie. De plus ce procédé, à cette époque, évite les supersédures de reines. La supersédure arrivent souvent dans les colonies qui n'ont pas un fort instinct d'essaimage (caractéristique qui entre dans nos préoccupations de sélection).  Vous introduisez une nouvelle reine, elle est acceptée, elle pond, vous ne vous en occupez plus, et au printemps vous vous apercevez que votre reine marquée n'est plus, qu'il y a une autre à la place. En septembre ou octobre, ce désagrément ne se produit plus, les abeilles n'élèvent pas si elles ont une bonne reine et pas de faux-bourdons.

Écrire commentaire

Commentaires: 0