· 

Le lierre, récolte de nectar et pollen; L'Abeille Noire

C'est la pleine saison de floraison du lierre. Cette liane qui a la capacité de se cramponner et monter vers la lumière possède deux types de feuillages. La feuille en forme de coeur à l'état juvénile, s'allongera en une feuille ovale et pointue au sommet de la plante. Cette liane arbustive persistante n'a pas de taille définie. Elle peut mesurer aussi bien 30 mètres que 100.

Elle rampe d'abord jusqu'à trouver un support pour s'élever. Cela peut être un arbre, un amas de roches, un mur, une falaise, ... A partir du moment où elle atteint le sommet, son feuillage et sa ramification se modifient et c'est à ce moment que chaque année, en automne, elle fleurira. Les fleurs sont groupées en ombelles jaune-verdâtre. Son pollen et son nectar sont avidement recherchés par les insectes tels abeilles, guêpes, frelon, mouches, papillons, syrphes, ...

Le lierre possède des crampons et ventouses pour s'accrocher aux supports mais aussi des racines qui s'enfoncent dans le sol pour puiser sa nourriture et eau. Ce n'est donc pas un parasite. 

Le lierre est répandu dans la grande majorité de l’Europe, dans le sud-ouest de l’Asie et en Afrique du nord. Dans nos régions, il est fréquent dans les bois, sur les rochers et vieux murs. Il affectionne les sols riches, tant basiques que légèrement acides.

Le miel de lierre est épais, à cristallisation rapide et d’un parfum aromatique prononcé. La récolte de ce miel est cependant rare dans nos régions, car elle n’est possible que lorsque l’automne est particulièrement ensoleillé. Néanmoins, le lierre est une plante apicole importante. Son époque de floraison tardive en fait une ressource nectarifère et pollinifère particulièrement intéressante en fin de saison, au moment où les colonies d’abeilles font leurs réserves pour passer l’hiver dans de bonnes conditions.

Écrire commentaire

Commentaires: 0