"Au secours", une famille envahie d'abeilles à Liège

"L'Abeille Noire bonjour, Frédéric à l'appareil, dis-je à un numéro inconnu qui appelle vers midi.

- Au secours, il faut nous aider ! Nous sommes envahis par des centaines de milliers d'abeilles dans l'arbre près de la balançoire des enfants", répond la dame au téléphone.

"Ne paniquez pas Madame, assurez-vous que les enfants n'aillent pas jouer en ce moment au jardin!"

- Ils sont à l'intérieur, il pleut", répond-elle. De fait, il n'a plu qu'une fois aujourd'hui, mais ça dure depuis ce matin.

Je lui pose donc les questions d'usage afin de savoir si ce sont bien des abeilles, et si elle sait faire la différence entre abeilles et guêpes, si tout le nuage d'abeilles vient d'arriver d'un coup, si ce sera facile d'accès; pendant à une branche ou introduit dans une cavité, ...

Elle me répond que : "Oui, je sais que ce sont des abeilles, elles sont brunes, elles ont envahit le jardin il y a trois jours. Nous les avons vu arriver, enfin, ce sont les enfants qui nous ont avertis en hurlant, ils sont terrorisés, elles sont toutes accrochées au bout d'une branche d'arbre à 2 ou 3 mètres de hauteur et ne veulent pas partir, nous n'avons pas envie qu'elles fassent leur nid ici.

- Ok Madame, je prépare mon matériel et j'arrive, n'ayez pas peur, il ne devrait rien vous arriver". Après avoir mis le barda d'usage dans la voiture; cueille essaim, perche, catoire en paille, ruche piège, pulvérisateur d'eau, escabelle, ... Après avoir noté l'adresse de cette dame, je me rends chez elle.

Arrivé sur place, je sonne à sa porte, après les présentations, en respectant les règles sanitaires, elle me dirige du doigt en restant dans sa véranda. J'ai beau regarder ce bel érable, je ne vois pas l'essaim en question. Je me dis que c'est un coup dans l'eau, les abeilles sont parties pour d'autres horizons. La dame insiste et prend son courage à deux jambes pour venir me montrer l'énorme boule que je ne vois pas...

Sur le moment, j'ai cru à une blague. L'essaim, n'est pas plus gros qu'une orange, à environ 6 mètres de hauteur. Ce sont bien des abeilles, mais elles ne sont pas des centaines de milliers, tout au plus 1500 à 2000 abeilles (150 à 200g d'abeilles).

Je lui dis : "Oh, il ne reste plus rien, elles ont fini par partir et cette petite poignée sont celles qui volaient au alentours et qui ont raté le départ du train quand l'essaim s'est envolé. Elles vont retourner à leur ruche d'origine.

- Non, je vous assure que tout est ainsi depuis trois jours. Si vous trouvez que c'est petit, nous, nous avons trop peur."

Il a fallu que je fasse un bricolage pour les récupèrer. Trop haut pour l'escabelle, trop petit pour la catoire, elles étaient agrippées à une feuille de l'érable. J'ai bricolé au bout de la perche un cercle fait de laiton sur lequel j'ai enfilé un sachet de congélation afin d'en faire une "épuisette" sans trous, avec le matériel que la dame a pu me fournir suivant mes indications.

Ensuite cela a été tout seul, le cercle de métal d'un diamètre d'environ 15 cm est allé à la recontre du mini-essaim et après une petite secousse, toute la grappe s'est détachée dans le sachet. Les abeilles étaient assez amorphes, complètement refroidies et mouillées par les averses des derniers jours. 

Je suis rentré à la maison avec cette énoooorme colonie, ai trouvé la reine, vierge, l'ai marquée avec un vernis blanc, couleur des reines qui naissent en 2021. J'ai placé les abeilles dans une mini-ruchette en polystyrène, avec de la nourriture afin qu'elles puissent se réchauffer. Je placerai la mini-ruchette au jardin ce soir quand elles se seront revigorées.

Ah, j'oubliais, la réflexion qui tue juste avant de partir de chez la dame de Liège: "Dites-moi Monsieur ?

- Oui ?

- J'ai entendu dire que les abeilles se vendent cher ... Vous allez nous donner quelque chose en compensation ? Ou une dringuelle aux enfants ?"

Je suis resté sans voix, je me demande encore à l'heure actuelle si nous devons lui envoyer une facture pour les déplacements et le temps passé pour la prestation ou simplement en rire. Allez, nous pencherons vers la deuxième proposition, nous avons besoin de rire en ce moment, c'est ça aussi répondre à un appel pour un sauvetage d'essaim d'abeilles et allez à la rencontre des gens.

Écrire commentaire

Commentaires: 0